Propriétés physiques du verre

Propriétés physiques du verre

Toiture en verre agrafé

Densité
La densité du verre est de 2.5. Ce qui correspond à 2.5 kilogrammes par m2 et par millimètre d’épaisseur. Un verre Float de 10 mm d’épaisseur de 100 cm x 120 cm pèse 30 kilogrammes.

Résistance à la compression
Le verre est très résistant à la compression, soit 1 000 N/mm2. Un cube de verre d’un centimètre de côté nécessite une charge de l’ordre de 10 tonnes afin de le briser.

Résistance à la flexion
Un vitrage soumis à la flexion a une face en extension et une face en compression. La résistance au bris en flexion est d’environ: 40 N/mm2 pour les verres recuits, 120 N/mm2 pour les verres sécurisés (verres trempés).
À épaisseur égale, les trois types de verre suivant sont classés du plus résistant à la flexion au moins résistant:

  • Verre sécurisé
  • Verre recuit (verre Float)
  • Verre feuilleté.

Dilatation
La dilatation linéaire correspond à l’allongement d’un matériau pour une variation de 1°C. Pour le verre, elle est de 9 x 10-6, de 12 x 10-6 pour l’acier et de 23 x 10-6 pour l’aluminium. Cela signifie qu’un vitrage de 2500 mm qui s’échauffe de 35 °C s’allongera de : 2500 x 9 x 10-6 x 35 = 0.79 mm

Résistance thermique
Le réchauffement ou le refroidissement partiel d’un volume de verre peut provoquer des contraintes pouvant le briser. Quelques dizaines de degrés de différence sur la surface peuvent suffire.
La trempe thermique d’un verre lui permettra de supporter des différences avoisinant les 200 °C dépendant de son façonnage et de sa forme.